Retour
Dopage et
conduites dopantes
samedi
27
novembre

2010
journée de réflexion dynamique

Rien n'est poison, tout est poison :
seule la dose fait le poison

Paracelsus (1493-1541)

La journée commence par un échange sur ce qu’évoque pour chacun la notion de dopage :
           -
augmentation des forces ou de la masse musculaire ;
           -
limites repoussées ;
           -
aide psychologique...
Ensuite, des groupes de travail se forment, avec pour objets :
           - de mieux appréhender la notion de dopage ;
           - de disposer d’une base de connaissance commune sur le sujet ;
           - de prendre la mesure des risques et des limites des pratiques de dopage
Aux groupes de travail sont posées les questions suivantes :
           - quels sont les b
uts recherchés dans les conduites dopantes ;
           - quels types de produits sont utilisés ;
           - quels sont les effets constatés ;
           - quelles sont les alternatives au dopage.
Chaque groupe dispose de documents concernant  
les conduites dopantes dans différentes situations de vie :
           - dans le sport ;
           - dans la vie professionnelle ;
           - dans la vie personnelle.
Après deux heures de travail collectif, les participants sont invités à remplir individuellement un questionnaire permettant de re-préciser quelques notions de base, d'apprécier les idées reçues à une plus juste valeur et, enfin, de pratiquer un auto-diagnostic.
Pendant le déjeuner partagé selon la formule habituelle de «l'auberge espagnole», les conversations vont bon train...

Y a-t-il une alternative au dopage ?
L'après-midi commence par des exposés donnés par les spécialistes qui ont bien voulu répondre à l'invitation de l'UPBA. Chaque intervention est suivie d'un débat.

  • Daniel BOUTHIER - CONDUITES DOPANTES DANS LE SPORT
    Fort bien documenté, cet exposé traite de la réalité des diverses conduites dopantes dans les pratiques sportives.
    Les participants au débat posent finalement la question : le spectacle sportif est-il un "opium du peuple" monopolisant l'attention au détriment des aspects conflictuels de la vie sociale ?
  • Jacques ESCOUTELOUP, ergonome : CONDUITES DOPANTES AU TRAVAIL
    Cet exposé met en lumière diverses conduites dopantes et leurs causes : compétition pour le maintien ou la sauvegarde d'une activité professionnelle, pression des horaires prescrits, etc...
    L'ergonomie appliquée aux conditions de travail fait reculer notablement les recours au dopage.
  • Jeoffroy BEAUJOUAN : l'absence de considérations ergonomiques face aux gestes répétés et aux postures prolongées cause douleurs et détérioration de la santé, résolues par des médications.
    Ce cycle mène aux conduites dopantes.
    Autres causes évoquées : les exigences cognitives, le système des primes au rendement...
  • Clément DUBOST-MARTIN : comment, dans une entreprise, la réorganisation ergonomique des espaces de travail réduit les recours aux produits dopants.
    L'intervenant évoque la recherche de tests individuels pour détecter les niveaux d’addiction.

Comptes-rendus des groupes de travail :

  • Groupe 1 : Quels sont les buts recherchés dans les conduites dopantes ?
    • pour dépasser un cap difficile : décès, divorce, chomage, départ des enfants ;
    • disparition des rites et croyances qui apportaient des réponses, isolement ;
    • se soigner, traiter des pathologies, lutter contre la fatigue, améliorer sa sexualité ;
    • améliorer sa productivité ou ses performances, vaincre le stress ou la douleur ;
    • influences des médias (rapport à l'image de soi) ;
    • les laboratoires pharmaceutiques fabriquent-ils des pathologies ?
  • Groupe 2 : Quels types de produits sont utilisés ?
    • vitamines  ;
    • anti-dépresseurs (benzodiazépines) ;
    • amphétamines ;
    • canabis, alcool, tabac, cocaïne ;
    • télévision et jeux sur ordinateur, télephone portable ;
    • la publicité est-elle une drogue addictive ?
  • Groupe 3 : Quels sont les effets constatés ?
    • aliénation de la personnalité (cercle vicieux > enfermement sur soi) ;
    • prolifération des mafias et des laboratoires-truands ;
    • incidences économiques (Sécurité Sociale et Mutuelles) ;
    • enjeux financiers directs : salles de sport et fitness.
  • Groupe 4 : Quelles sont les alternatives au dopage ?
    • se reprendre en charge, reprendre la maitrise de soi et de la motivation ;
    • recréer le lien social ;
    • adopter des conduites ergonomiques ;
    • recourir aux soins paliatifs : écoute psychologique, sophrologie, homéopathie, acupuncture, phytothérapie ;
    • pratiquer des activités physiques ou artistiques, le rapport avec la nature ;
    • mettre en place une autre hygiène de vie...

Connais-toi toi-même
Dépouillement du questionnaire proposé le matin.

Revue de presse par Christine Barbé
Un tour d'horizon de la presse écrite marque la fin de cette journée.

Exposition :
Plusieurs panneaux sur le sujet expriment divers aspects du sujet :

  • les grands scandales dans le sport ;
  • le show business ;
  • les situations de travail, panneaux prêtés par le C.E. de la SNCF ;
  • statistiques sur le dopage ;
  • anti-dépresseurs et espérance de vie ;
  • le dopage dans l’antiquité.


B I B L I O G R A P H I E
  • Yves CLOT Le travail à cœur pour en finir avec les risques psychosociaux, La Découverte, 2010, (190 p.);
  • CODE DU SPORT - Santé des sportifs et lutte contre le dopage : article L 230-1 à L 232-31
  • Jean Pierre De MONDENARD Dictionnaire du dopage (substances, procédés, conduites) éditions Masson 2004;
  • Jean Pierre De MONDENARD Dopage, l’imposture des performances, éditions Chiron, 2000
  • G. HUGNET Antidépresseurs : la grande intoxication. Ce que 5 millions de patients ne savent pas encore. Le Cherche Midi, 2004;
  • INRS - Conduites addictives et travail - Documents pour le médecin du travail
    N° 115, 3ème trim. 2008;
  • Edouard ZARIFIAN Le prix du bien être. Psychotropes et société, Odile Jacob (290 pages)
L I E N S   I N T E R N E T

cyclisme-dopage.com donne une large bibliographie du dopage dans le sport, dont des témoignages de coureurs cyclistes.
Antidépresseurs : la France championne du monde toutes catégories.
Antidépresseurs : le triste record de la France.
Dopage : les salariés aussi.

Retour

Université Populaire du Bassin d'Arcachon & Val de l'Eyre
76, bd. Charles de Gaulle - 33138 LANTON - France