Université Populaire du Bassin d'Arcachon
Aux Origines du Langage
Qu'est-ce que le langage ?
La communication n'est pas le propre de l'humain.
Les animaux communiquent entre eux de multiples manières : la luciole mâle avertit la femelle de sa présence par des signaux lumineux ; le loup adopte des postures particulières (position des oreilles, de la queue), pour montrer sa soumission à un dominant. Les oiseaux utilisent des chants différents pour signaler leur présence à un congénère ou séduire une partenaire. Les singes vervets utilisent des cris d'alerte différents pour signaler au groupe la menace d'un serpent, d'un aigle ou d'un léopard.

Mais quelle est donc la différence entre cette communication animale et le langage humain ?

Hypothèse sur la construction du langage humain :

Selon le linguiste André Martinet, le langage humain est construit à partir d'une "double articulation" :

  • La première articulation est celle des unités sonores - les phonèmes - qui peuvent être assemblées pour former des mots différents.
  • La seconde articulation est celle des unités des sens (morphèmes, mots, phrases) qui permettent par combinaison, de composer une infinité d'énoncés.
  • Les critères de définition du langage humain varient selon les auteurs, mais tous s'accordent sur un petit nombre de caractères distinctifs :

    • La créativité : le langage humain a la capacité d'exprimer un nombre de significations quasi illimité, alors que la communication animale se limite à quelques messages stéréotypés (appel, alerte, demande, etc.). La fameuse "danse des abeilles" n'a qu'une seule fonction : indiquer aux ouvrières de la ruche où se trouve de la nourriture. Le langage humain permet de décrire des objets, des situations, de raconter des histoires sans fin...
      Cette créativité résulte elle-même de deux autres particularités :
      • Le langage est construit à partir d'unités élémentaires (de sons et de sens) qui s'assemblent pour former des milliers de mots et de phrases. C'est ce que les linguistes appellent la "double articulation du langage".
      • La représentativité est un autre caractère fondamental du langage humain. Un mot n'est pas simplement un signal (comme un cri, une posture, un geste) qui exprime une émotion (colère, peur) ou une sollicitation ("attention danger!", "donne!", "quitte mon territoire !").

    • Le langage repose sur des signes arbitraires qui renvoient à des représentations du monde :
      par une phrase simple comme "Jules est à Marseille", je peux représenter un objet, une personne et donner des informations sur leur situation.

    Sources : Sciences Humaines N° 117 Juin 2001 - Jean-François DORTIER


    retour

    Université Populaire du Bassin d'Arcachon & Val de l'Eyre
    76, bd. Charles de Gaulle - 33138 LANTON - France